Tales : The sense of the poet (French version)

Contes : Le sens du poète

Il était une fois un poète arabe d’une grande habileté qui se rendit au palais d’un certain roi. Le roi était turc de naissance, et bien qu’il eût de nombreuses et excellentes qualités, il fut élevé sans aucune formation en langue arabe ou en littérature persane.

Comme c’était la coutume littéraire de l’époque, le poète composa une ode de la plus haute qualité à la louange du roi et vint à la cour pour la présenter. Le roi s’installa sur son trône, et tous les courtisans s’assirent en bas sur des tapis et des coussins. Puis le poète se leva et commença à réciter son ode.

Pendant que le poète parlait, le roi écoutait attentivement – hochant la tête pour apprécier certaines lignes habiles, regardant avec perplexité et admiration les lignes qui suscitent la peur, et faisant preuve d’une modestie attirante lorsque le poète le louait directement.

Les courtisans se regardent avec surprise, et certains se sentirent aussi très mal à l’aise. Tout le monde croyait que le roi ne parlait pas un mot d’arabe, et certains avaient donc utilisé cette langue pour cacher leurs plans malhonnêtes. Est-il possible que leurs machinations soient connues?

Lorsque le poète eut terminé son ode, ces courtisans allèrent voir un confident particulier du roi et lui offrirent de nombreux cadeaux si seulement il pouvait leur dire si le roi parlait effectivement l’arabe. Cet homme accepta de voir ce qu’il pouvait apprendre.

Quelque temps plus tard, lorsque le roi emmena ce confident avec lui pour une expédition de chasse, l’homme trouva l’occasion qu’il attendait. “Majesté,” dit-il, “je vous serais reconnaissant de bien vouloir m’éclairer sur un certain point. On m’a toujours dit que votre majesté ne parle pas arabe, mais vous semblez apprécier à fond l’ode du poète. Est-ce parce que j’ai été mal informé ?”

“Pas du tout, mon ami”, dit le roi. “Je ne comprends pas du tout l’arabe.”

“Alors comment se fait-il que vous ayez reçu l’ode si favorablement ?”

“Parce que”, dit le roi, “je n’ai pas écouté le sens des mots. J’ai écouté le sens du poète.”

Traduit par Taviz Emily Lopez

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.