Abu Saeed : Last sermon (French version)

Abu Saeed : Dernier sermon

Cheikh Abu Saeed Abul Khair (967 – 1049 CE) était un poète influent et un mystique soufi de Perse. Il est né dans la province de Khorasan et a vécu la plus grande partie de sa vie à Nishapur. Il utilisait des poèmes d’amour ordinaires pour exprimer sa réalisation intérieure, ce qui causa une profonde influence sur la postérieure poésie soufie Perse. Ce qui suit est un compte rendu de ses derniers conseils à ses disciples alors qu’il se préparait à quitter ce monde.

Cent ans de prière ne valent pas autant que de rendre un cœur heureux

Lorsque j’ai terminé mes études avec mon professeur Muhammad Annazi et que j’étais prêt à lui faire mes adieux, je l’ai supplié de me pardonner toute offense. En réponse, il m’a demandé la même chose, puis il m’a demandé de ne jamais oublier Dieu, même pas un instant. Sachez que au long de ma vie , je ne vous ai pas invité à moi. J’ai déclaré qu’en réalité, nous n’existons pas. Je dis qu’Il existe et que cela suffit. Il nous a créés pour le non-être. Rappelez-vous que cent ans de prière ne valent pas autant que de rendre un cœur heureux. Suivez le chemin de Dieu et voyez tout de Son point de vue. Regardez les êtres créés du point de vue du Créateur.

Cité dans “Personne, fils de personne”
Les interprétations de Vraje Abramian
Traduit par Taviz Emily Lopez

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.