Tales : A complicated case (French version)

Contes : Une affaire compliquée

Il advint un jour que mollah Nasruddin fut nommé juge dans son village. Le premier jour où il a tenu le tribunal, un homme est comparu devant lui et lui a demandé : “Mollah, quelle est la loi ? Si l’animal d’un homme tue l’animal d’un autre homme, le propriétaire du premier animal est-il tenu de payer pour la perte ?”

Nasruddin regarda attentivement l’homme, et réfléchit pendant une minute. Il connaissait l’homme – c’était un voisin et, selon le mollah, une personne très sournoise et malhonnête. “Eh bien,” dit le Mollah, “cela dépend. Quels sont les détails ?”

L’homme se couvrit le visage dans ce qui semblait être une tentative de montrer une émotion profonde. “Un chien a tué un mouton”, dit-il sombrement.

“Oui ?” dit le Mollah. “Quel chien et quel mouton ?”

“Hélas, mollah, hélas. Mon chien et ton mouton.”

“Eh bien,” dit le Mollah, “selon les Saintes Ecritures, les animaux se situent à un niveau inférieur dans la création, sans responsabilité morale. Par conséquent, le poids de leurs actions retombe sur les épaules de leur propriétaire humain”.

“Donc, le propriétaire du chien doit payer pour le mouton”, dit l’homme.

“Selon la loi religieuse, oui.”

“Merci, mollah. Oh, et ai-je dit que c’était mon chien et ton mouton? Pardonne-moi, c’était une erreur. Je voulais dire, TON chien et MON mouton.”

Nasruddin s’est assis et caressa sa barbe. “Cette affaire semble beaucoup plus compliquée que je ne le pensais”, a-t-il déclaré. Il sortit un épais volume de sa bibliothèque. “Je réserve le jugement au mois prochain.”

Traduit par Taviz Emily Lopez

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.